Top Ad unit 728 × 90

Nouvelles

4 signes à surveiller qui peuvent signaler des artères bouchées et comment réduire les risques


Nos artères sont indispensables pour un corps en bonne santé. Si notre réseau artériel ne fonctionne pas bien, nos organes ne recevront pas la quantité de sang dont ils ont besoin être fonctionnels.
L’athérosclérose est une maladie redoutable. Elle s’installe lentement et sans bruit pendant des années puis elle tue brutalement. «L’athérosclérose, c’est un vieillissement obligé, un peu comme les rides de la peau», explique d’emblée le Pr Jacques Blacher, cardiologue et directeur du Centre de diagnostic et thérapeutique de l’Hôtel-Dieu à Paris
Chez certains, les plaques d’athérome sont assez stables. Pour d’autres, elles grossissent tellement qu’elles finissent par boucher une artère. «Comme le processus est lent, il arrive qu’une circulation collatérale à la voie principale se soit développée, ce qui, en cas d’obstruction brutale de cette dernière, limite les dégâts en aval», tempère le Pr Vincent Durlach, professeur de thérapeutique au CHU de Reims.
Lorsqu’une personne fait une crise cardiaque, en général c’est parce que ses artères sont obstruées à cause d’un mauvais régime alimentaire ou une mauvaise hygiène de vie.
Cela peut signifier qu’elle doit faire plus d’exercice, mieux manger ou, dans les cas extrêmes, faire les deux.
Les artères bouchées peuvent aussi provoquer des accidents vasculaires cérébraux et différentes maladies cardiovasculaires.
Même s’il peut être difficile de savoir si vos artères sont obstruées ou non, vous pouvez remarquer plusieurs signes.

1. Douleur aux jambes ou aux membres inférieurs

La maladie artérielle périphérique est une accumulation de cholestérol ou de plaque dans les extrémités.
Si vous souffrez de cette maladie, vous noterez une douleur ou un inconfort dans les jambes ou les pieds, ce qui peut entraîner des difficultés à marcher.
Dans des cas très extrêmes, cela peut provoquer la perte d’une jambe ou d’un pied. Si vous ressentez une gêne ou des douleurs au niveau des jambes, consultez un spécialiste.

2. Douleur au mollet

Ceci est différent de l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs, et il s’agit du résultat de l’artériosclérose. C’est l’épaississement ou le durcissement des parois artérielles, qui empêche le flux sanguin d’aller vers les jambes.
Si cela vous arrive, vous ressentirez probablement une douleur dans l’un ou les deux mollets, ce que l’on appelle la claudication.
Les fumeurs ont plus tendance à souffrir d’artériosclérose et de claudication.

3. Douleur dans le bas du dos

Les artères qui se trouvent dans le bas du dos sont parmi les premières à accumuler des plaques. La douleur au bas du dos peut être l’un des premiers signes d’artères bouchées que vous ressentirez.
Si vous ressentez une douleur dans le bas du dos à cause d’une obstruction des artères, cela est dû à un manque de sang dans les disques qui protègent les vertèbres.
Un manque de sang dans cette zone peut entraîner une hernie discale et des nerfs pincés.

4. Dysfonction érectile

Les artères obstruées provoquent une diminution du flux sanguin, signifiant que les hommes qui souffrent de dysfonction érectile peuvent souffrir de problèmes plus importants.
Pour avoir une érection, le corps doit pouvoir disposer d’un apport sanguin fluide dans la zone en question.
Si vous souffrez de dysfonction érectile et que vous ignorez pour quelle raison, consultez un médecin.
Mais l’obstruction n’est pas la seule chose possible. D’autres fois, une plaque se brise brusquement, libérant son contenu dans la circulation. Les plaquettes réagissent très vite pour constituer un thrombus plaquettaire (caillot), qui va alors engendrer, selon sa localisation, un infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral ou une ischémie brutale (asphyxie) d’une jambe. Le tabac est tout principalement impliqué dans la fragilisation des plaques d’athérome. C’est pourquoi il est crucial de ne pas fumer a fortiori lorsque l’on est à risque vasculaire.
Un congrès de la société européenne d’athérosclérose, a été largement consacré aux plaques d’athérome. L’enjeu est de comprendre pourquoi certaines sont instables, fragiles, sujettes à se rompre et d’autres non.
«Ce qui est sûr, c’est que plus on a de plaques d’athérome et plus on a de risques de faire un événement coronarien (infarctus, angine de poitrine, NDLR)», note le Pr Montalescot. «En réalité, ajoute-t-il, tout le monde fait des ruptures de plaque régulièrement sans s’en rendre compte. Il y a des fissures, mais ça cicatrise.»

Comment réduire les risques :

Il existe, dans le corps, des mécanismes antithrombogènes, c’est-à-dire qui s’opposent à la formation des caillots. On peut les booster en prescrivant des traitements antiagrégants pour les gens à risque. «Les antiagrégants plaquettaires, par exemple l’aspirine, vont empêcher les plaquettes de s’agréger», explique le Pr Blacher. Or éviter le caillot, c’est éviter l’obstruction.
Outre les traitements du diabète, de l’hypertension artérielle et de l’hypercholestéromie, le Pr Durlach rappelle
«qu’il ne faut pas oublier que dans la réduction des facteurs de risques cardio-vasculaires, les deux éléments majeurs sont l’activité physique régulière et l’arrêt du tabac».
Le Pr Chris Packard de l’université de Glasgow a invité ses collègues à «agir plus tôt». D’après lui, «il est clairement trop tard lorsque l’on intervient alors que les patients ont déjà une athérosclérose avancée ou ont déjà fait des événements cardio-vasculaires. Nous devons au contraire agir beaucoup plus tôt par des modifications des habitudes de vie afin de maximiser le bénéfice pour la vie entière».
4 signes à surveiller qui peuvent signaler des artères bouchées et comment réduire les risques Reviewed by Mounay Linbouch on 16:03 Rating: 5

Aucun commentaire:

All Rights Reserved by Santé Feed © 2014 - 2015
Powered By Blogger, Designed by Sweetheme

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.