Top Ad unit 728 × 90

Nouvelles

Des gynécologues demandent aux femmes enceintes de ne plus consommer de café


Le café est l’une des boissons les plus populaires au monde. Cependant, ce n’est pas seulement une boisson savoureuse et énergisante, elle peut avoir des bienfaits et des inconvénients. Lesquels ? Voici ce que les scientifiques ont pu découvrir !

L’État de Californie, aux États-Unis, a mis en place une liste de substances chimiques qu’il considère comme des causes possibles de cancer et l’un d’entre eux, l’acrylamide, est créé lors de la torréfaction des grains de café.
Les cafés californiens pourraient bientôt être contraints d’avertir leurs clients d’un risque possible de cancer lié à la consommation de café.

Le café, une cause du cancer ?

D’après un bilan de 2014 des recherches scientifiques sur les relations de cette substance avec une grande variété de cancers publiée dans le Journal of Nutrition and Cancer, la recherche sur l’exposition humaine à l’acrylamide a toujours besoin d’études futures.
Une étude du Centre international de recherche sur le cancer, une branche de l’Organisation mondiale de la santé, a révélé que la consommation de boissons très chaudes était potentiellement cancérigène pour l’homme en raison de brûlures à l’œsophage, mais sans avoir de relation avec l’acrylamide.
Dans une vaste étude réalisée par une équipe de scientifiques financés par la direction générale de la santé des consommateurs de la Commission européenne et le Centre international de recherche sur le cancer, les chercheurs ont suivi les habitudes de consommation de café de 521 330 personnes dans 10 pays européens.
Les résultats qui ont été publiés dans la revue scientifique Annals of Internal Medicine, ont montré que la consommation de café était associée à une réduction du risque de décès pour différentes causes et que cette relation ne changeait pas d’un pays à un autre.

Le café est finalement bon pour la santé ?

Actuellement, la science prouve de manière flagrante que boire du café est incroyablement bon pour la santé, cependant, à une exception près !
Un article récent paru dans la revue scientifique Annual Review of Nutrition décrit une méta-analyse de 127 études sur les effets du café sur la santé humaine. La méta-analyse, qui a été réalisée à l’Université de Catane en Italie et sans financement de sociétés de boissons, a classé les essais aléatoires et les études d’observation en fonction de leur méthodologie et de leur fiabilité, avant de rassembler les résultats dans une "super étude".
Cette méta-analyse a révélé des preuves que la consommation de café est associée à une diminution du risque de nombreux cancers courants, notamment du sein, du côlon, de l’endomètre et de la prostate, avec une réduction du risque de 2 à 20%, selon le type de cancer.
La consommation du café a été associée également à la réduction du risque de maladie cardiovasculaire de 5% et d’environ 30% du diabète de type 2 et de la maladie de Parkinson, en plus d’un taux de mortalité inférieur.
Il a été constaté que le café contient des antioxydants naturels, des molécules qui réduisent les radicaux libres qui endommagent les cellules et accélèrent le vieillissement. Le café répare également l’ADN, réduisant ainsi le risque de cancer des cellules.
Le café est également un anti-inflammatoire naturel qui procure un calme pour le corps afin de ne pas réagir excessivement au stress. Enfin, le café améliore l’efficacité des enzymes qui régulent le métabolisme de l’insuline et du glucose, combattant ainsi le Parkinson et le diabète de type 2.

Tout le monde peut consommer du café ?

Il y a un groupe de personnes qui ne devrait pas consommer de café : les femmes enceintes. Le Collège américain des obstétriciens et gynécologues recommande aux femmes enceintes de limiter leur consommation de caféine à moins de 200 milligrammes par jour, ce qui correspond à environ une tasse de café de 325 millilitres. La raison n’est pas une quelconque nuisance à la santé de la femme enceinte, mais le café augmente légèrement le risque de fausse couche.
La caféine traverse le placenta jusqu’au bébé. Même si le corps de la femme est capable métaboliser les quantités de caféine consommées, le bébé ne le peut pas. Le corps du bébé en développement prend beaucoup plus de temps à traiter la caféine. En conséquence, il est exposé aux effets de la caféine beaucoup plus longtemps que sa mère.
Toute quantité de caféine peut également modifier les habitudes de sommeil ou les mouvements normaux du bébé aux derniers stades de la grossesse. Il ne faut également pas oublier que la caféine est un stimulant et peut empêcher la femme enceinte de dormir, ainsi que son bébé.
La caféine ne se trouve pas uniquement dans le café, mais également dans le thé, les sodas, le chocolat et même dans certains médicaments en vente libre qui soulagent les maux de tête.
Des gynécologues demandent aux femmes enceintes de ne plus consommer de café Reviewed by Mounay Linbouch on 02:02 Rating: 5

Aucun commentaire:

All Rights Reserved by Santé Feed © 2014 - 2015
Powered By Blogger, Designed by Sweetheme

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.