Top Ad unit 728 × 90

Nouvelles

10 Astuces pour guérir le syndrome de l’intestin irritable


60 millions de personnes à travers le monde souffrent du syndrome de l’intestin irritable. Appelée aussi colopathie fonctionnelle, cette maladie qui altère la qualité de vie est causée par une hypersensibilité du côlon. Ses symptômes sont assez gênants voire invalidants : ballonnements, crampes intestinales, diarrhées, constipation… Voici des astuces pour prévenir ou guérir ce syndrome.

Les principaux facteurs du syndrome du côlon irritable

De nombreux facteurs peuvent expliquer le syndrome du côlon irritable : une muqueuse intestinale sensible au stress, la prise continue d’antibiotiques ou de médicaments anti-inflammatoires de type aspirine ou ibuprofène, des stéroïdes, des infections intestinales à répétition, une alimentation faible en fibres, un régime riche en sucre, une consommation d’alcool excessive, une intervention chirurgicale de type césarienne, etc.
Ces facteurs peuvent déclencher une réponse immunitaire de l’organisme en provoquant une allergie alimentaire qui va détériorer le fonctionnement de l’appareil intestinal, avec des dommages qui vont favoriser l’apparition du syndrome de l’intestin irritable. En effet, celui-ci touche non seulement l’intestin mais aussi l’humeur, le niveau d’énergie, et peut entraîner une foule d’autres problèmes de santé.
Si l’on en croit la médecine classique, le syndrome de l’intestin irritable serait une maladie psychologique. La science a prouvé le contraire ! En effet, les médecins classiques prétendent que l’on ne peut pas guérir de cette maladie et que tout se passe dans la tête. Conséquence : ils prescrivent des antidépresseurs et autres sédatifs qui peuvent aggraver les symptômes.

La médecine fonctionnelle : une réponse au syndrome de l’intestin irritable

La plupart du temps, les médicaments classiques n’apportent aucun résultat. Pour traiter le syndrome de l’intestin irritable, il faut d’abord traiter les causes profondes d’un mauvais fonctionnement de votre transit. D’où l’importance de se rapprocher de la médecine fonctionnelle qui s’intéresse aux causes sous-jacentes d’un dysfonctionnement. D’après la médecine fonctionnelle, une seule maladie peut avoir de nombreuses causes. Par exemple, sur cinq personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable, les causes peuvent être très différentes pour chaque personne, donc il s’agit de s’intéresser à la cause profonde de la maladie de chaque individu pour mieux la traiter et la guérir.

Les allergies alimentaires responsables du syndrome de l’intestin irritable ?

Les recherches scientifiques indiquent que les deux grandes causes du syndrome de l’intestin irritable sont : les allergies alimentaires ainsi que la prolifération de bactéries dans l’intestin grêle. Il peut exister d’autres raisons : pas assez d’enzymes digestives, la présence de parasites dans l’intestin, une carence en zinc ou en magnésium, une intoxication causée par la présence de métaux lourds dans l’organisme. Il s’agit de personnaliser chaque traitement en fonction de l’individu qui en souffre, en examinant de près les symptômes.

Les causes principales du syndrome de l’intestin irritable

Allergènes et sensibilités alimentaires

Une étude publiée dans la prestigieuse revue médicale britannique Gut, a démontré que l’élimination des aliments identifiés comme allergènes (anticorps IgG) permettait d’améliorer de façon spectaculaire les symptômes du syndrome de l’intestin irritable. Dans un éditorial publié dans American Journal of Gastroenterology, il est clairement indiqué que nous devons tenir compte de l’influence des allergies alimentaires dans cette maladie.
En effet, ces études nous montrent clairement que ces aliments peuvent irriter l’intestin et perturber le système digestif. Même si elles ne sont pas considérées comme des allergies, ces sensibilités alimentaires peuvent causer beaucoup de dégâts…
Le gluten, par exemple, est l’une des sensibilités alimentaires les plus répandues parmi la population. Même si vous faites un test pour déceler la maladie cœliaque qui se révèle nul, vous pouvez néanmoins faire une réaction sévère à cette protéine. Autre exemple : les produits laitiers qui contiennent de la caséine et du lactosérum, les protéines qui peuvent aussi irriter et enflammer votre intestin, à l’instar du soja, maïs, œufs, viandes…
Pour être fixé, faites un test pour évaluer vos sensibilités et allergies.

L’intestin grêle : un organe essentiel pour la défense du système immunitaire

La surface d’absorption de l’intestin grêle peut atteindre 200 m², soit la surface d’un court de tennis. L’intestin grêle est un organe qui joue un rôle important dans notre système immunitaire. Si celui-ci fonctionne mal, votre organisme sera exposé à des bactéries et autres microbes qui peuvent l’intoxiquer. Conclusion : l’écosystème microbien de l’intestin (équilibre des bactéries) doit être sain pour être en bonne santé.
La microflore de l’intestin est composée de 500 espèces différentes de bactéries : certaines sont essentielles à notre équilibre, d’autres sont plus néfastes. Et si les « vilaines » bactéries prennent le dessus sur les bonnes et se mettent à se déplacer dans des zones où elles ne devraient pas aller (comme l’intestin grêle par exemple, qui est normalement stérile), ils vont provoquer la fermentation des aliments lors du processus digestif, en particulier des aliments sucrés et des féculents.
Un déséquilibre de l’écosystème intestinal peut déclencher ou aggraver le syndrome du côlon irritable
Un déséquilibre de la flore intestinale peut déclencher voire aggraver le syndrome de l’intestin irritable (prolifération des levures). Pour rééquilibrer l’écosystème intestinal et inverser le processus, il faut le débarrasser de tout ce qui peut le perturber et changer votre alimentation. C’est probablement le moyen le plus rapide et le plus efficace pour soulager et guérir les symptômes du syndrome de l’intestin irritable en obtenant des résultats efficaces.
Comment ?
Il suffit d’adopter un régime anti-inflammatoire, faible en allergènes, en glucides complexes, en sucres et en aliments transformés. Vous pouvez même éliminer des aliments lourds à digérer comme les haricots et les céréales. Pour suivre votre propre évolution, vous pouvez tenir un journal pour y noter vos réactions et impressions après chaque repas.

10 astuces pour guérir le syndrome de l’intestin irritable

La médecine fonctionnelle est probablement l’une des branches les plus efficaces pour venir à bout des symptômes liés à ce dysfonctionnement intestinal. Cependant, il existe des méthodes et astuces simples pour prévenir et soulager cette maladie afin de favoriser un bon équilibre de la flore intestinale.

Astuce 1 : manger des protéines

Pour éviter un déséquilibre du taux de sucre dans le sang, qui va se nourrir des mauvaises bactéries présentes dans l’intestin, il suffit de manger des protéines à chaque repas, même au petit-déjeuner, pour éviter de dérégler le taux de sucre dans le sang. Des protéines animales telles que le poisson, le poulet ou des protéines végétales comme les noix, les haricots ou le tofu sont parfaitement adaptées dans ce cas.

Astuce n°2 : manger des aliments riches en fibres

Les légumes, les noix, les fruits, les graines de céréales telles que le riz, l’avoine ou l’orge contiennent des fibres qui constituent la base d’une alimentation saine et équilibrée.

Astuce n°3 : manger de bonnes graisses

Il faut privilégier les aliments riches en graisses saines pour la santé. Par exemple, le saumon sauvage (riche en acides gras oméga-3), les sardines, le hareng et même les algues. Privilégiez des produits issus de l’élevage biologique ou de l’alimentation organique. Supprimez les viennoiseries et autres aliments transformés (boulangerie), les graisses hydrogénées (margarine, glace, produits surgelés…). En cuisine, utilisez des huiles pures comme l’huile de coco, l’huile d’olive extra vierge, l’huile de sésame, de noix, etc.

Astuce n°4 : manger des fruits et légumes

Tous les jours, essayez de manger au moins 8 à 10 portions de fruits et légumes. Riches en vitamines, minéraux, fibres et antioxydants, ils ont des vertus anti-inflammatoires qui vont vous aider à lutter contre le syndrome de l’intestin irritable.

Astuce n°5 : éviter tous les aliments transformés

Car ils sont pleins d’additifs et de conservateurs, les aliments transformés sont à proscrire de votre alimentation (même les boissons gazeuses, jus et boissons de régime) car ils dérèglent le métabolisme du sucre et des lipides. Les calories contenues dans le sucre sont responsables de maladies comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et l’obésité.

Astuce n°6 : trouver de bons substituts à certains aliments

Éliminer certains aliments signifie que vous devez aussi les remplacer par d’autres produits qui contiennent tous les nutriments dont votre corps a besoin : zinc, vitamine A, acides gras oméga-3 (huile de poisson) pour la glutamine (un acide aminé qui joue un rôle de synthèse des protéines) de l’huile d’onagre riche en nutriments qui aident à réparer la paroi intestinale. Des herbes telles que la quercétine et le curcuma aident aussi à réduire l’inflammation.

Astuce n°7 : déstresser !

Même si le lien entre le stress et le syndrome de l’intestin irritable n’a pas été clairement démontré, il semble tout de même que nos humeurs influencent notre intestin. Pour réduire votre stress, essayez la méditation, la respiration profonde ou le Yoga.

Astuce n°8 : un sommeil de qualité

Le manque de sommeil fait grossir et peut même conduire à la dépression, au diabète, à des maladies cardiovasculaires, etc. Une bonne hygiène de vie doublée à une bonne qualité de sommeil vont vous aider à prévenir et/ou réduire les symptômes de cette maladie.

Astuce n°9 : faire du sport régulièrement

Faire de l’exercice régulièrement, même de façon modérée, permet de rester en bonne santé. 30 minutes de marche (rapide) suffisent. Vous pouvez opter aussi pour d’autres activités physiques (poids, musculation, running, vélo…).

Astuce n°10 : attirer les bonnes bactéries

Pour préserver votre écosystème intestinal, il faut attirer dans votre appareil digestif les « bonnes » bactéries. Certains traitements probiotiques peuvent vous y aider, mais privilégiez avant tout une alimentation saine et équilibrée. Par exemple, des végétaux fermentés tels que le kimchi, la betterave rouge ou le chou sont parfaits pour retrouver une flore intestinale saine.
10 Astuces pour guérir le syndrome de l’intestin irritable Reviewed by Mounay Linbouch on 02:52 Rating: 5

Aucun commentaire:

All Rights Reserved by Santé Feed © 2014 - 2015
Powered By Blogger, Designed by Sweetheme

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.